Il existe un nombre important d’aides financières pour vous aider à réaliser vos travaux de rénovation. Chaque cas est cependant particulier et les règles techniques d’attribution parfois complexes, nous vous conseillons de contacter nos conseiller(e)s, qui sont à votre disposition pour vous guider et étudier votre projet.

Les principales aides financières pour rénover votre logement

Ma Prime Rénov'

Le dispositif MaPrimeRénov‘ mis en œuvre par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), permet de bénéficier, sous certaines conditions, d’une aide financière pour la rénovation énergétique d’un logement.

Sont éligibles au dispositif “MaPrimeRénov” :

  • Les propriétaires occupants de leur résidence principale située en France métropolitain et en Outre-Mer quels que soit leurs revenus (depuis le 1er janvier 2021),
  • Les syndicats de copropriétaires pour les travaux réalisés sur les parties collectives (depuis le 1er janvier 2021),
  • Les propriétaires bailleurs, dont le logement est occupé à titre de résidence principale (à compter du 1er juillet 2021),
  • Tout autre titulaire d’un droit réel immobilier conférant l’usage d’un logement qu’ils occupent eux-mêmes ou qu’ils louent à titre de résidence principale (à compter du 1er juillet 2021).

La résidence principale s’entend d’un logement effectivement occupé au moins 6 moins par an, sauf obligation professionnelle, raison de santé affectant le bénéficiaire ou cas de force majeur.

Le logement, objet des travaux, doit être achevé depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux et prestations.

L’aide à la rénovation énergétique du dipositif “MaPrimeRénov” est calculée de manière forfaitaire, en maison individuelle comme en logement collectif. Ces montants forfaitaires sont définis par type de travaux, afin de tenir compte des économies d’énergie et de la production de chaleur et de froid renouvelables spécifiques à chaque geste, et de donner ainsi un signal sur la performance des divers équipements et prestations éligibles.

Le montant de MaPrimeRénov’ est écrêté de façon à ce que le cumul des aides des fournisseurs d’énergie (CEE classiques et CEE coup de pouce) et de MaPrimeRénov ne dépasse pas :

  • Pour les propriétaires très modestes (bleu) : 90 % de la dépense éligible
  • Pour les propriétaires modestes (jaune) : 75% de la dépense éligible,
  • Pour les propriétaires intermédiaires (violet) : 60% de la dépense éligible,
  • Pour les propriétaires aisés (rose) : 40% de la dépense éligible,

La dépense éligible est définie comme la plus petite valeur entre :

  • La dépense totale en euros TTC des travaux concernés, sans déduire le montant des aides, remises et indemnités mentionnées sur le devis et la facture ;
  • Le montant plafond de dépense éligible définie selon la nature des travaux (cf. guide des aides financières)

Pour être éligible au dispositif d’aide à la rénovation énergétique, les travaux doivent remplir plusieurs conditions :

  • Ils doivent respecter des critères techniques précisés par l’arrêté du 17 novembre 2020
  • Ils ne doivent pas être commencé avant le dépôt du dossier complet auprès des services de l’ANAH
  • Ils doivent être intégralement réalisés par des professionnels du bâtiment, qualifiés RGE excepté pour la dépose de cuves à fioul, le raccordement à un réseau de chaleur et la protection de parois vitrées contre le rayonnement solaire en outre-mer.

Sont concernés :

  • Les équipements ou matériaux d’isolation des parois opaques et vitrées ;
  • Les chaudières gaz à très haute performance énergétique ;
  • Les équipements utilisant des énergies renouvelables (chauffe-eau solaire individuel ou collectif, système solaire combiné, partie thermique d’un système hybride photovoltaïque et thermique, poêle à bûches et cuisinière à bûches, poêle à granulés et cuisinière à granulés, chaudière bois à alimentation manuelle ou automatique et foyers fermés et inserts) ;
  • Les pompes à chaleur autres que air/air dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire ;
  • Les équipements de raccordement à certains réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables ou des installations de cogénération et dans les départements d’outre-mer, les équipements de raccordement à certains réseaux de froid ;
  • Les équipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire dans les départements d’outre-mer ;
  • Les systèmes de ventilation mécanique double-flux ;
  • La dépose des cuves à fioul ;
  • La réalisation d’un audit thermique (hors obligation réglementaire).

Depuis le 1er janvier 2021, plusieurs bonifications sont également mises en place :

  • un bonus sortie de passoire (lorsque les travaux permettent de sortir le  logement de l’état de passoire thermique – étiquette énergie F ou G)
  • un bonus bâtiment basse consommation (pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A)
  • un forfait rénovation globale (pour les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs afin d’encourager les bouquets de travaux)
  • un forfait assistance à maîtrise d’ouvrage (pour les ménages souhaitant se faire accompagner dans la réalisation de leurs travaux).

Pour connaitre la catégorie de ressources dont vous faites parti et le montant de la prime, consultez le guide MaPrimRénov.

Pour consulter le guide pas à pas à destination des demandeurs, c’est par ici

Pour toutes questions supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter !

Le Crédit d'Impôt Transition Energétique (CITE)

Le CITE s’adressait à tout propriétaire occupant, locataire ou occupant à titre gratuit, pour une résidence principale achevée depuis plus de deux ans.

Les locataires, occupants à titre gratuit et propriétaires occupants modestes et très modestes ne peuvent plus bénéficier du crédit d’impôt depuis le 1er janvier 2020. Toutefois, les travaux engagés en 2019 (devis signé avec versement d’un acompte) et réalisés en 2020, ouvrent droit à un crédit d’impôt en 2020 (à déclarer en 2021 en même temps que les ressources 2020).

Les propriétaires occupants aux revenus intermédiaires ne peuvent quant à eux plus bénéficier du crédit d’impôt depuis le 1er janvier 2021. Toutefois, les travaux engagés en 2020 (devis signé avec versement d’un acompte) et réalisés en 2021, ouvrent droit à un crédit d’impôt en 2021 (à déclarer en 2022 en même temps que les ressources 2021).

Le CITE a progressivement été remplacé par le dispositif Ma Prime Rénov’

Seuls les travaux qui répondent aux critères minimaux de performance et réalisés par des entreprises RGE  peuvent, être considérés par le CITE.

L'Eco-prêt à taux zéro : Eco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt à taux d’intérêt nul et accessible sans conditions de ressources. Il s’adresse à tout propriétaire occupant ou bailleur, pour une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans. Il est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021.

L’éco-PTZ permet de financer la fourniture et la pose des matériaux et équipements nécessaires à la réalisation des travaux d’amélioration énergétique. Il se décline en 3 options :

  • Une action efficace d’amélioration de la performance énergétique (la condition de « bouquet de travaux » est supprimée depuis le 1er mars 2019)
  • Des travaux permettant d’atteindre « une performance énergétique globale » soit d’améliorer d’au moins 35 % la performance énergétique globale du logement, par rapport à la consommation conventionnelle avant travaux minimale du logement,
  • Des travaux ayant ouvert droit aux aides à la rénovation énergétique de l’Anah (Prime « Habiter Mieux » du programme « Habiter Mieux Sérénité »).

Certains travaux de réhabilitation de systèmes d’assainissement non collectifs peuvent également être financés par l’éco-PTZ.

Ce prêt bancaire peut atteindre 30 000€ pour une durée de remboursement de 15 ans, suivant l’option choisie.

Seuls les travaux qui répondent aux critères minimaux de performance et réalisés par des entreprises RGE  peuvent être financés par ce prêt.

Un éco prêt complémentaire peut également être obtenu sous conditions.

La TVA réduite à 5,5%

La TVA réduite à 5,5% s’adresse à tout propriétaire occupant ou bailleur, locataire ou occupant à titre gratuit, pour une résidence principale ou secondaire.

Les travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements de plus de deux ans peuvent, sous conditions, bénéficier du taux de TVA de 5,5% (pose, installation et entretien des matériaux et équipement éligibles au CITE –  Crédit d’Impôt Transition Energétique).

Les Certificats d'Economie d'Energie (CEE)

Souvent appelés éco-prime, ou primes éco-énergie, les certificats d’économie d’énergie ont été introduits par la loi POPE, qui repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (fournisseurs d’électricité, gaz, GPL, chaleur et froid, fioul domestique et carburants pour automobiles).

Les entreprises qui vendent de l’énergie sont ainsi incitées à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs (particuliers, entreprises, collectivités) qui réalisent des travaux d’économie d’énergie. S’ils ne respectent pas leurs obligations, l’État impose aux fournisseurs d’énergie de fortes pénalités financières.

Plusieurs simulateurs privés de primes existent. Une simple recherche sur internet permet de les trouver.

Attention, les CEE ne sont pas cumulables avec le programme Habiter Mieux sérénité de l’ANAH !

Une bonification pour certains travaux est prévu dans le cadre des dispositifs « Coup de Pouce Isolation » et « Coup de Pouce Chauffage« . Consultez les modalités de ces dispositifs et la liste des entreprises signataires de la charte Coup de Pouce pour en bénéficier.

Un simulateur mis en place par l’état est disponible dans le cadre des CEE Coup de Pouce Chauffage sur le site economie.gouv.fr

A noter, la plupart des dispositifs Coup de Pouce prennent fin au 1er juillet  2021. Pour plus de précisions, contactez-nous.

L'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH)

Établissement public d’État, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) peut accorder sous conditions, des subventions pour l’amélioration des résidences principales de propriétaires occupants modestes ou de logements locatifs de propriétaires bailleurs privés.

Attention, les aides de l’ANAH ne sont pas cumulables avec Les Certificats d’Economie d’Energie et Ma Prime Rénov’ pour les mêmes postes de travaux.

Chaque collectivité met en œuvre et adapte les aides de l’ANAH en fonction de ses priorités locales.

Retrouver les interlocuteurs suivant votre commune : accéder à la carte des interlocuteurs pour obtenir les aides de l’ANAH.

Vous pouvez également contacter Réseau TYNEO pour connaitre plus précisément les modalités d’obtention des aides de l’ANAH.

Les aides financières des Collectivités Locales (Département, Communauté de Communes, Communes)

Le département, les communautés de communes et les communes peuvent vous accorder des aides pour certains travaux d’amélioration de votre habitat ou pour son acquisition. Pour toutes demandes concernant des travaux d’amélioration énergétique contactez-nous.

Pour les demandes concernant d’autres travaux d’amélioration de l’habitat (adaptation, habitat dégradé ou indigne, insalubrité, …) ou les aides à l’Accession (prêt à taux zéro, prêts bonifiés, …)  contacter l’ADIL du Finistère.

Retrouvez l’ensemble des aides financières pour des travaux de rénovation énergétique dans les logements existants dans le guide pratique de l’ADEME.

Chaque projet est unique. Quel que soit votre besoin de rénovation, contactez-nous avant de commencer les travaux.

Carte accueils habitat cornouaille
Logo FAIRE avec Réseau TYNEO

Contacter Réseau TYNEO

Start typing and press Enter to search